Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 09:30

brol

Repost 0
Published by François
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 16:28

 

Après 18  mois d'attente (depuis le retrait d'une partie de l'ancien cable...), la VF de landelies est de nouveau praticable ! (Officiellement ouverte, ça, je ne crois pas, pas encore... car par exemple, le sentier de sortie de la première partie n'est pas fini d'être aménagé, peinture fraîche... ;)

 

Qu'importe :)

 

P1240780

 

P1240785

 

P1240786

 

P1240791

 

P1240796

 

P1240798

 

P1240806

 

 

Oups.

 

P1240808

 

 

Le passage de la cheminée, bien visible. Suivez le... câââble.

 

P1240810

 

P1240811

 

A de nombreux endroits, l'ancien et le nouveau câble se cotoyent encore... plus pour très longtemps j'imagine.

 

P1240814

 

P1240818

 

 

Sentier de sortie de la première partie, la peinture fraîche c'est ici (sans rire, ça a été fait hier).

 

P1240820

 

P1240821

 

 

Deuxième partie.

 

P1240825

 

 

P1240826

 

P1240827

 

 

A la sortie finale, 10m da câbles ont été tirés sur la droite (c'est nouveau), de manière à profiter de la vue vers la Grande Dalle.

 

P1240829

 

 

P1240830

 

 

Et sur la Sambre...

 

P1240831

 

 

Petit sentier fraîchement creusé dans la pente excessive... Pas désagréable :)

 

P1240833

 

 

P1240767

 

La tyrolienne n'a pas encore été remplacée... par contre la plateforme de lancement a été démolie, pour nous dissuader de l'emprunter sans doute...

 

P1240772

 

Merci le CAB pour ce boulot de fou  :::)))))))))))))))

 

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:05

 

1er septembre 2012, 4° jour et dernier jour en Savoie, pluie pour changer.... On a fait l'intégrale de la VF des Béttières sous la pluie, oui monsieur :) Y compris le monstrueux surplomb final :)   Tellement déversant... que la roche y était totalement sèche !

 

P1140987

 

Vue sur un de mes endroits préférés au monde, Rosuel et le sentier vers le Lac de la Plagne...

 

P1140995

 

 

L'habituel pilier de la 2° partie.

 

By-Rain 1976

 

ça glisse tout de même... Bon exercice de concentration... Belle expérience !

 

By-Rain 1979

 

P1150002

 

P1150012

 

 

Le surplomb final... tout sec :)

 

P1150015

 

P1150031

 

P1150034

 

P1150039

 

By-Rain 2002

 

P1150041

 

P1150042

 

By-Rain 2004

 

By-Rain 2008

 

P1150046

 

 

Et dans la foulée, on a été faire sur le coup de 19h la VF de la cascade de la Fraîche :) 

 

By-Rain 2010

 

By-Rain 2011

 

P1150047

 

P1150048

 

P1150049

 

P1150054

 

Et pour conclure cette belle soirée, rien de tel qu'une petite prise de calories à l'Epicea Lodge... avant de prendre the way back home :)     (Clairement pas le pire moment du séjour).

 

P1150059

 

P1150060

 

P1150061

 

P1150062

 

 

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 09:11

 

P1140818

 

Au 3° jour de ce périple alpin fin août 2012, l'affreuse météo dans les Savoie nous pousse pour la 2° journée d'affilée vers les beautés du Val d'Aoste, avec au programme la longue VF de Valgrisenche, petit village perdu dans la vallée du même nom, très proche du barrage de Beauregard, d'une taille respectable.

 

P1140821

 

Prequ'arrivés à destination, alors que nous prenons cet élégant cliché qui falli nous détourner du droit chemin, une gentille petite dame toute prévenante arrêta sa voiture à notre hauteur, pour nous demander dans un français très correct si nous étions perdus ou si nous avions besoin d'aide :) Hum, merci, ça devrait aller :)

   

Cette VF, d'une longueur sérieuse (4h de progression câblée, suvie de 2h de retour par sentier) est découpée en 4 tronçons enchainés de plus ou moins une heure chacun, intercalés d'échappatoires.

 

P1140828

 

L'accès est aisé, après avoir traversé le village et avant le paravalanche, on prend l'épingle sur la droite. Le parking (Parcheggio) de la VF se trouvent au point le plus haut de la route, tout près d'un batiment abritant une fabrique de fonte.

 

Gaet 1934

 

Quelques marmottes jouent à 50 mètres de nous...

 

Gaet 1930

 

Au moment de nous câbler, nous nous trouvons à quelques mètres du mur de la fabrique, percés de fenêtres, ... à travers d'une des quelles un très joli sourire féminin, aussi inconnu qu'inattendu, nous souhaite un bon courage, à l'aide de généreux signes de la main :)

  

Il s'agit de ma première VF en Italie. Les VF italiennes, on m'en parle depuis des années, souvent décrites de la sorte : "Les VF en France, on est là pour s'amuser, alors que les VF en Italie, on est là pour passer".

 

En effet, les VF françaises ont pour but d'être ludiques et variées (Ponts en tout genre, dévers techniques et physiques, etc...) alors que les VF italiennes ont pour vocation de relier 2 points de manière efficace et directe, sans aucun artifice ludique inutile.

 

En l'occurence ici, on monte de manière très directe et verticale vers le sommet. Elle est suréquipée, je n'ai jamais vu autant de ferailles. La moitié des barreaux est complètement inutile !

 

Gaet 1936

 

(A noter au passage, pour les fous de cordées, que cette VF est dépourvue de queues de cochon).

 

Elle a l'avantage d'être en parfait état, mais offre le léger inconvévient du choix de supports de câbles... ces 2 petites vis tournées vers le haut (On en voit sur la photo précédente), dans lesquelles les mousquetons viennent sans cesse se coincer !

Rien de bien grave, mais assez agaçant vu la fréquence proposée de mousquetonnage ! Dans les passages verticaux, les sections de câbles sont toujours bien inférieures aux 4m habituels .

 

La météo est sèche mais couverte, un petit ciel bleu au loin nous donne l'espoir d'un large soleil.

 

P1140832

 

En route dans le premier tronçon, portés que nous sommes par ce joli sourire inattendu :) ( oui bon ça va on a compris ;p ) un autre élément inattendu viendra nous rappeler l'austérité de ces lieux : Le vent.

 

Un vent de dingue qui balaie sans cesse la paroi, et qui rend notre progression on ne peut plus rigolote :)

Comme dirait mon acolyte Gaet : "J'avais besoin d'une main pour la paroi, et de l'autre pour tenir mes lunettes pour éviter qu'elles ne s'envolent" :)

 

P1140838

 

P1140839

 

Un piaf Via Ferrateur, c'est pas courant. Comme vous pouvez le constater, il est noir avec la queue rouge: C'est donc (parait-il) un rougequeue noir (oui, les ornithos aiment bien à l'envers parler)...

 

P1140834

 

 

Le barrage de Beauregard, qui barre la vallée sur toute sa largeur.

 

P1140840

 

 

Rassurant : Poids de la neige ou projectile venu s'écraser là ?

 

P1140841

 

 

P1140843

 

P1140844

 

P1140845

 

Arrivés au terme du premier tronçon, nous faisons un petit pic-nic bien à l'abri du vent, au pied d'impressionantes voies d'escalade surplombantes ! Nous avons encore beaucoup de choses à apprendre, petits padawans que nous sommes :)

 

 

P1140847

 

Malgré le froid qui s'intalle durablement, et les gouttes d'eau qui font leur apparition, je ne peux résister à l'envie d'aller jeter un oeil dans le 2° tronçon. Il a un dénivellé identique au 1° (230m), je devrais donc en venir à bout en moins d'une heure.

 

P1140846

 

On remonte d'une centaine de mètres ensemble le sentier de randonnée numéro 17, pour finalement me câbler seul, Gaet en reste là.

En guise d'accueil, toujours ces violentes bourrasques, accompagnées désormais de neige fondante. Très rock'n roll cette progression, belle expérience :)

 

Ce tronçon est tout aussi suréquipé que le précédent.

 

P1140852

 

 

Il neige donc... sur les sommets dans mon dos, bien plus haut que moi, ça commence à tenir.

 

P1140857

 

 

Au loin ça semble se dégager, ça me donne l'espoir d'un accalmie :)

 

P1140861

 

 

Bref passage étonnant, doté de deux lignes de vie.

 

P1140862

 

 

Et toujours les flocons de neige fondante.

 

P1140864

 

 

P1140865

 

P1140868

 

 

Je viens à bout de ce deuxième tronçon en 50 minutes... au bout desquelles un généreux soleil m'accueille vers 2.200 mètres d'altitude :)

 

P1140871

 

Ce n'est pas du luxe, le froid est piquant (A vue de nez, il fait 3 ou 4 degrés), et je suis trempé. Mes mitaines se dégorgent généreusement d'eau chaque fois qu'elles sont pressés contre le métal, dans un bruit proche d'un sifflement de serpent. Il est clair qu'il est temps de rebrousser chemin car je ne suis pas équipé pour le froid, ... mais avant j'emprunte par curiosité le sentier qui mène au 3° tronçon.

 

P1140878

 

P1140880

 

Il est là-haut quelque part...

 

P1140881

 

P1140882

 

P1140885

 

Puis demi-tour direction le 2° échappatoire. Ce dernier s'avèra vite être... assez dangereux, c'est le moins que l'on puisse écrire. Car avant de rejoindre le sentier 17 un peu plus bas (Sortie commune avec le premier échappatoire), la descente s'avère glissante, dans une généreuse végétation aussi trempée que moi. Quelques cordes assurent certains passages rocheux... mais l'ensemble est déraisonnablement dangereux. A proscrire par temps humide.

 

Pas étonnant que ce sentier ait reçu la même cotation que la VF.

 

P1140876 

 

A nouveau le barrage.

 

P1140893

 

 

Descendre...

 

P1140895

 

P1140900

 

P1140903

 

P1140904

 

 

P1140905

 

P1140906

 

 

Avant de quitter le coin, petits détours par le centre du village de Valgrisenche, par le barrage, par le hameau de Surier.... après avoir courageusement évité à nouveau bien des tentations, décidemment !

 

 P1140907

 

P1140909

 

P1140910

 

P1140911

 

P1140912

 

P1140915

 

P1140916

 

P1140917

 

P1140918

 

P1140919

 

P1140921

 

 

Dans cette région d'Italie, toutes les façades d'église sont peintes.

 

P1140928

 

Monument des 2 guerres mondiales (dont la 15-18 ! Et oui, elle éclaté ici bien plus tard que chez nous !), rédigé en français.

 

 P1140933

 

P1140932

 

 

P1140936

 

P1140947

 

P1140950

 

Tout celà par un temps gla-cial.

 

Je repartirai vers la France, avec un goût de curiosité inassouvie :) Seule la moitié de la VF a été parcourue, le tronçon sommital culminant à 2.600m. Altitude où la température aurait été négative ce jour. Pas de regret à avoir bien sûr, mais une immense envie d'y revenir un jour... A nouveau, nous repartons avec une VF incomplète dans les jambes et les bras, poussés à la raison par des conditions météo défavorables. C'est la 2° fois d'affilée dans ce périple Alpin, pas de chance.

 

La sagesse, la prudence et l'humilité restent des qualités primordiales dans cet environnement.

 

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 01:23

 

P1140667


Première activité de ce nouveau périple Alpin en ce 29 aout 2012 : La septuple VF du diable, à Aussois, en Maurienne.
 
Dans la pratique, il s'agit de réaliser la boucle classique, dans cet ordre : "Descente aux enfers/Montée au purgatoire" (TD), "Traversée des anges" (D), "Montée au ciel" (D), le tout précédé par la prétendue plus difficile du site "Les rois mages" (TD).
 
Arrivés à Aussois, nous peinons à trouver le "bon" fort pour le départ de la Via, car ce ne sont pas les édifices militaires historiques qui manquent par ici :)
 
Voici donc le Fort Victor Emmanuel (Il fallait en fait suivre les panneaux "Forts de l'Esseillon"). Il est majestueux, quel décor !

 

P1140668

 

P1140673


De très jeunes enfants et des adultes s'affairent dans une des VF pour débutants, installée au pied des remparts sur toute leur circonférence.
 

 P1140675


Le flèchage pédestre efficace a tôt fait de nous mener dans les batteries basses, où se trouve le départ commun des 2 vias TD du site : "Les rois mages", que nous enchaînerons donc avec l'indissociable "Descente aux enfers/Montée au purgatoire".

 

P1140691
 
Ce départ commun commence... à travers une large meurtrière du fort :) Génial :)  D'autres VF ont leur retour dans 2 autres meurtrières proches.

 

P1140688

 

Photos-Gaet 1849

 

P1140690
 
Passés à travers la meurtrière, nous parcourons un sentier sur quelques centaines de mètres; Il longe le pied des murs d'enceinte pour assez vite s'en éloigner.

 

P1140695

 

P1140694

 

P1140696

 

P1140693

 

En face de nous, la Redoute Marie-Thérèse.

 

P1140697

 

Photos-Gaet 1851

 

Un peu plus loin, le sentier se sépare en deux.

 

P1140698
 
Souhaitant emprunter en premier lieu le tronçon supposé le plus dur, nos optons pour les Rois Mages.
 

Même les panneaux d'usage, sont customisés Dark & Bright side of the Force !!!

 

P1140701

 

 

Mon acolyte anonyme remet ses hommages légitimes et sincères au chef d'expédition.

 

Photos-Gaet 1856

 


Pour les amoureux de passages gazeux, c'est le bonheur. Pour les autres... beaucoup moins :) L'eau est loin :)

Et arrivé au bout de ce pont, cet éperon est particulièrement exposé au gaz, génial :)

 

Photos-Gaet 1861

 

Photos-Gaet 1864

 

P1140702

 

P1140703
 
C'est du pur plaisir en ce qui me concerne, 'LOVE IT ! Un peu technique mais pas trop, bref idéal après une nuit presque blanche passée dans la voiture :) Elle est de loin la VF la plus physique de ce site.

 

P1140708

 

P1140704
 
Elle est aussi assez ludique, via 3 "ateliers" parfaitement intéressants : Un pont népalais tout simple que vous venez de contempler, un pont de singe d'une longueur remarquable (40m) et la plus grande passerelle de France (83m).

 

Photos-Gaet 1870

 

P1140712
 
En une heure, la VF est "claquée" (Elle est totalement à proscrire aux débutants).
 
Retour par le sentier vers les sous-bassements du fort, pour revenir à cet endroit où le sentier s'était scindé en deux, pour poursuivre par la double VF "Descente aux enfers/Montée au purgatoire".

 

P1140716
 
Ici on descend dans les profondeurs des Gorges resserrées et profondes (sic) de l'Arc. C'est peu dire que l'endroit est extraordinaire, avec ce beau soleil...

 

P1140718

 

P1140719
 
Descente sans histoire et facile, jusqu'à une passerelle tendue à une vingtaine de mètres de la surface de l'eau.

 

P1140723

 

P1140722


On n'en finit pas de se délecter de ce décor hors-norme. Une des plus belles VF à ma connaissance (J'en suis à ma 14° différente à ce moment-là).

 

La montée est d'une facilité déconcertante, mais nous sommes bien conscients de la cotation TD de ce parcours, ce qui implique une probable sérieuse empoignade avec le rocher dans la remontée le long de cette  cascade au loin, qui fut visible pendant toute la descente.

 

P1140724

 

 

Photos-Gaet 1886

 

Sur le panneau est indiqué : 'Lâchers d'eau fréquents, soyez bien attachés" !!!

On aperçoit la passerelle que l'on doit rejoindre.

 

P1140726
 

Photos-Gaet 1887


Toutes les documentations nous l'annoncent très physique, cette remontée... Très objectivement, on ne l'a pas trouvée si compliquée que ça... et remettons donc en cause cette cotation TD, qu'on redescendrait gentiment à un D mieux adapté. Certes la longe courte y est nécessaire, mais certes on peut à peine parler de passage "soutenu". (A déconseiller tout de même aux débutants).

 

Gaet dans le dévers.

 

P1140727
 
A la sortie, nous tournons le dos à la passerelle qui chapeaute la cascade, au bout de laquelle se trouve le sentier de retour vers Avrieux (A l'usage de ceux qui ont emprunté la VF du "Chemin de la vierge" pour accéder au site des VF du diable).

 

Vue et endroit sublimes.

 


 

P1140730

 

P1140731

 

P1140729
 
Nous parvenons via un sentier en quelques minutes aux abords de la Redoute Marie-Thérèse.
 

En face, le fort Victor Emmanuel d'où nous sommes partis.

 

P1140733


Des groupes de débutants encadrés se préparent à emprunter le 3° tronçon de notre programme, la Traversée des Anges. Nous hâtons le pas pour ne pas nous retrouver derrière eux, et découvrons distraitement ce tronçon côté D.

 

Curieux emplacement pour fixer le début de la ligne de vie :)

 

P1140734

 

Nous sommes plus focalisés sur les gens empruntant les deux gigantesques tyroliennes tirées au dessus des gorges, par l'accroc-branche local, que par notre progression.

 

Photos-Gaet 1895

 

Arrivé à un échappatoire en son milieu, une large pause s'impose, car le temps change, le vent se lève brutalement, le ciel se grise, les hirondelles s'affolent... Pas de doute, l'orage va claquer sous peu.
Nous apercevons depuis plusieurs minutes un groupe dans la Via devant nous, 50m au delà de l'échappatoire, composé d'un adulte et 6 enfants, qui est assez statique.
Quelques autres adultes passent devant nous et hésitent à se lancer dans la fin de cette VF, je préfère patienter pour m'assurer de l'exactitude de mes prévisions (La fin de la Via n'est pas loin, mais j'ai peur d'être un peu bloqué derrière le groupe d'enfants...) ... et de fait, 10 min plus tard, un orage de bonne facture arrose abondement notre terrain de jeu. Pour aujourd'hui, c'est fini... Nous observons en face de nous, sur l'autre versant des gorges, des dizaines de personnes (probablement débutantes) progressant très lentement dans la désormais dégoulinante VF de la "Montée au ciel". Certaines s'en souviendront toute leur vie je pense.
Et l'orage qui continue à tonner....
 
L'échappatoire nous mène à travers bois jusqu'à un pont pédestre métallique, fixé à plusieurs dizaines de mètres au dessus des eaux de l'Arc (On le voit très bien sur la photo précédente) mais qui est encore malgré tout une centaine de mètres plus bas que le Fort Victor-Emmanuel.

J'aperçois ici le groupe d'enfants, sorti sans mal de la VF.
A l'autre extrémité du pont, se trouve le départ de cette autre VF que nous n'emprunterons finalement donc pas aujourd'hui, celle de "La Montée au ciel". Frustrant.
Pour notre part, c'est retour vers le fort via un sentier escarpé et... détrempé :) Petite visite rapide de celui-ci avant de quitter le site, toujours sous une généreuse pluie, pour découvrir entre autres cette large chapelle relativement bien conservée.

 

P1140735
 
Je quitte cet endroit avec une impression fabuleuse de beauté et d'intérêt, ainsi qu'une pointe de regret de ne pas avoir pu boucler la boucle classique. Qu'importe, son tour viendra bien assez tôt !

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 21:06


10 août. Curieux de découvrir d'autres VF belges que notre habituelle à Landelies, et connaissant déjà la trop facile à Pont-à-Lesse, nous nous attaquons avec Gaet à celle très intéressante des Grands-Malades (sic) à Namur.
 
On accède à cette VF à travers un court tunnel long d'une dizaine de mètres (Lui-même fermé d'accès à l'aide d'une lourde grille métallique cadenassée. Clés disponibles auprès du secrétariat du CAB... à moins d'un km de là (Members only)).

 

Au bout du tunnel, les choses sérieuses commencent tout de suite, il y a déjà quelques mètres de vide sous nos pieds :)
 

P1140503

 

P1140509

 

P1140512

 

 

Quelques marches métalliques bougent, surtout au début de la première traversée. Plus loin, avant le premier pont, une d'elle tourne sur elle-même. Pas gênant mais surprenant.
 
Cette VF est magnifique, très bien équipée, mais trop courte et assez facile.
 
Comme dirait une des secrétaires du CAB, cette VF reprend toutes les difficultés qu'on serait amenés à rencontrer ailleurs. Elle a parfaitement raison. Se succèdent ponts de singe et népalais, brefs dévers... 

 

P1140518

 

P1140523

 

P1140526

 

P1140528

 

 

Une seule l'exception à cette impression de facilité : La descente le long de la corde à noeuds, inédite pour nous et peu aisée (C'est une belle sal*operie oui :)

 

Comme dirait la même secrétaire "Heu, faut pas tomber là, hein".

 

Pas faux.

 

P1140531

 

P1140534b

 

 

Au premier plan, un xième pont. Au deuxième plan, les 2 cables de la tyrolienne et le pilier final.

 

P1140535b

 

P1140536b

 

P1140540
 

P1140544
 

La vue sur Namur est sympa, surtout avec ce beau soleil.

 

P1140546

 

La tyrolienne qui nous mène au pilier final et... au rappel de sortie.
 

P1140548
 
Car le seul moyen de sortir de cette Via... est un rappel d'une quinzaine de mètres ! Très très fun :)

 

Un immense merci à Hubert et Philippe, du CAB, qui nous ont encadrés avec beaucoup de gentillesse et qui nous ont même formés sur le b.a.-ba du placement d'un rappel.

 

P1140553b
 
 

P1140554

 

NB : J'y suis retournré quelques jours plus tard, seul, refaire la VF complète, pour au passage installer et utliser mon premier rappel. Plaisir !
 

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 16:39

 

P1140236 

 

En ce tropical après-midi du 23 juillet, me voici à pied d'oeuvre, avec ma petite famille temporairement nombreuse, au bord du Lac des graves, dans le Cantal, à contempler le rocher de l'unique Via du département.

 

P1140137
 
Petite papote avec les types super sympas de l'organisation (Il s'agit d'une Via privée) et examen approfondi du panneau dissertant des qualités des 4 Vias possibles. Etonnement car de toutes mes documentations croisées récemment, il ne devrait y en avoir que 2. Le site semble en pleine expansion, tant mieux :)
 
Je suis ici pour la TD, représenté en noir, censée se commencer par un vilain dévers de 10 ou 15m.

 

P1140131
 

J'aime beaucoup l'indication "Soyez raisonnables : Diificile veut dire difficile" :)
 

En tout cas, j'en connais un qui aimerait bien suivre son Papa :)

 

P1140125

 

P1140130

 

Et en route... on contourne le lac par la droite, pénétrons dans la forêt, pour nous retrouver assez vite au sein du parc aventure, type Accroc-branche, développé et gèré par la même société que la Via.
 
3 min de réflexion quant à la marche à suivre pour arriver au pied du rocher (Ce n'est pas forcémment évident dans l'état actuel du fléchage, ce sera ma seule réflexion négative aux gérants) et nous y sommes.
 
Une rampe facile m'amène en 2 min dans le dévers en question. Un petit panneau rappele à celui qui l'oublierait, l'usage conseillé d'une longe courte (ou d'une dégaine en ce qui me concerne) pour pouvoir se vacher en cas de nécessité.
 
Du haut de ma confiance, je pensais le franchir d'un coup... mais non, raté, mes biceps de canari ont criés au secours avant la fin du dévers :) Il faut bien reconnaître que cette petite pause forcée et vachée, avec le lac à mes pieds, est absolumment délicieuse et splendide :)

 

P1140140

 

 

Prendre un dévers en photo, c'est toujours énervant, car ça ne donne jamais rien  :)

 

P1140142

 

 

En haut du dévers, on rejoint pour un temps le parcours facile... pour une balade désespérément trop aisée. Même la Traversé de la mort n'a rien de fatal.
 
 

P1140146

 

P1140147

 

P1140148

 

P1140149

 

P1140151

 

 

Alors que la passerelle est en vue, avec une dame dessus, un petit rapace me frôle à 2 reprises, à 10-20m près.
Je m'arrête plusieurs minutes dans le seul but d'essayer d'en prendre quelques clichés, je le devine nicher à proximité. Pas de chance, il a plus de patience que moi pour l'immobilité.
(Après de longues papotes à ce sujet, mon ornitho de service j'ai nommé Gauthier, celui-ci pense qu'il s'agissait probablement d'un faucon crécerelle, bien que les élements lui ayant été fournis soient imprécis et insuffisants :)
 
Sachant ma petite famille montant à ma rencontre via le sentier de sortie, pour m'accueillir au sommet, je me remets en route après avoir observé la dame, en difficulté dans le début du pilier final, après qu'elle ait emprunté la passerelle donc. En quelques mousquetonnages j'arrive à cette dernière, et bavarde quelques minutes avec elle. Elle a fini par faire demi-tour, et a ré-emprunté à nouveau la passerelle pour venir prendre la sortie présente à cet endroit (C'est pratique. Il s'agit aussi du chemin normal pour terminer la Via rouge, voir plan). Elle est parisienne, m'expliqua son embarras pour trouver le début de la Via noire. Elle s'était longuement érronément engagée... à contresens dans le sentier de sortie, c'est à dire le sentier de découverte, visible sur le plan.
 

 

La passerelle, et le pilier final.

 

P1140154

 


J'attaque la passerelle, très instable, pas vraiment fun. Le placement des cables rend l'équilibre pour le moins scabreux. Je plains les gens plus grands que moi à cet endroit.
Et j'attaque le pilier final, qui agréable surprise est aussi en dévers. Je prends mon temps... profite de la vue extraordinaire (Nous sommes à 30min de voiture du sommet du Puy-Mary, 1.800m, un des sommets des Monts du Cantal).

 

 

P1140158

 

 

J'entends des cris d'enfants, sans doute tout le monde est déjà en haut, je presse le pas... et arrive devant un exercice inédit pour moi : Un pendule :) Chouette :)   (NB : Il n'est pas obligatoire, on peut le bypasser).
 
Le temps de bien lire la petite pancarte m'indiquant l'assurage à adopter (L'harnachement devrais-je dire, assez inédit, voir photo), et je m'élance... avec grand plaisir :) C'est vraiment fun :)
 
Si je n'imaginais pas ma petite famille à s'impatienter de mon arrivée là haut, j'y aurais bien passé 10 minutes :) Alors que 10 secondes sont suffisantes pour le franchissement.
 

P1140159

 

P1140161

 

 

Le pendule, une fois franchi, et la corde pour l'attraper, à l'opposé de moi.

 

P1140166

 

P1140168

 

 

Quelques instants plus tard, me voici sur la plateforme sommitale... pour constater qu'outre de petites chèvres sauvages, personne n'est encore là :)

 

 

P1140170

 

P1140171

 

  

P1140191

 

 

La sortie de la VF "rouge".

 

P1140194

 

P1140197

 

 

Et finalement après quelques minutes d'attente, j'ai enfin eu droit à un accueil royal :)

 

P1140173

 

 

Puis redescente, dernier coup d'oeil au rocher.

   

P1140213

 

Un petit mot sur les personnes qui gèrent et entretiennent cette VF privée (Ainsi que le parc accro-branches qui la jouxte) : Que des types sympas, accueillants, motivés, passionés et avides de remarques positives comme négatives. Je ne regrette pas une seconde les 7 eur que je leur ai laissés pour cette VF.

 

L'année prochaine, j'enchainerai à la suite de la TD (La noire), la D (La rouge) qui emprunte un parcours en grande partie différent de la noire (Qui est elle désespérément courte, 1h !) quoiqu'en pense mes modestes biceps endoloris par mon enthousiasme. Sans oublier la VF "accompagnée" côtée ED, bien sûr :) Qui se termine comme la majorité de nos VF belges : Par un grand rappel :)

 

 

Avons terminé la journée au somemt du Puy-Mary, assez proche. Très belles vues (La première photo de cet article est prise à cet endroit).

 

P1140221

 

P1140226

 

P1140227

 

  

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 20:56

 

P1130755

 

Fin d'après-4h ce samedi 7 juillet, sur la route du retour d'un périple Tarin, je propose à Doudou un petit détour par Pralognan, de manière à lui faire découvrir la Via de la cascade de la Fraîche, empruntée à 2 reprises en 2011.
 

Enjoy the ride, dude :)

 

P1130758

 

P1130763

 

  P1130765

 

 

Jusque là, il a plutôt l'air content :)

 

P1130769

 

P1130771

 

 

Toujours pas l'air traumatisé :)

 

P1130773

 

P1130776

 

P1130782

 

 

Rien de bien neuf dans cette VF, si ce n'est l'idée de ce couple, qu'on observait distraitement au pied de la paroi alors que nous en étions déjà presque définitivement sorti, qui montait bien plus vite que nous et qu'on aperçut à nouveau quelques instants plus tard, alors que depuis la passerelle en bois au-dessus du torrent (hors Via), nous prenions des photos de personnes engagées dans le pont de singe.
 
Malgré l'impressionante vitesse de progression de ce couple, je m'étonne de les voir emprunter la 1° sortie (Pour rappel, à l'endroit où débute le pont de singe, débute également 2 sorties distinctes).
Loin d'eux la volonté d'en rester là en fait, car ils ont l'idée de génie d'emprunter la première sortie, pour mieux revenir dans la Via par la deuxième toute proche, et terminer la Via par la voie normale.
Le temps de parcours de cette Via étant particulièremet court (45min), cette idée permet de l'allonger à une heure.
Ma curiosité attisée, m'entraina à leur instar, à remonter cette 2° sortie (A cette heure avancée, aucune chance de gêner quelqu'un) qui est en fait un endroit génial, beau, sublime, au plus près de l'eau juste avant qu'elle ne chute de 80m. Splendide ! C'est également là que se trouve... l'endroit le plus dur de la Via, un mousquetonnage pas piqué des vers :) Dans une sortie, la présence d'un passage "dur" tel que celui-ci me fait gentiment ironiquement sourire :)

Puis je pris pour la première fois, la 1° sortie.
 
Avec le recul, le jour où j'emprunterai à nouveau cette Via, je procèderai de manière inverse au couple que l'on a vu : Emprunter la 2° sortie, pour mieux revenir par la première. Car la première est très courte, dégagée et verticale, ce qui permet de vérifier qu'on ne gêne personne lorsque nous désirons l'emprunter dans un sens non prévu.

 

Le pont de singe vu du haut de la première sortie.

 

P1130792

 

Me voici dans la "cuvette" où se trouve la 2° sortie. Endroit fabuleux, comme le reste de la VF il faut dire...

 

P1130799

 

P1130802 

 

P1130804

 

 

Là c'est chaud.

 

P1130806

 

P1130807

 

 

Retour par la 1° sortie.

 

P1130815

 

 

Le couple en question se permit même de descendre par la tyrolienne privée (ne faisant pas partie de la VF et étant fermée d'accès à cette heure !) présente à quelques mètres de la première sortie.

Très peu pour moi. Elle fut d'ailleurs l'objet d'un accident mortel... le lendemain de notre passage.

 

P1130816

 

Pralognan, see you next time... in 2013 :)

   

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 21:37

 

P1130399 

 

Après une longue route de nuit depuis la Belgique, et un détour par le Vercors et le Lac de Serre-Ponçon en matinée, nous voici ce 3 juillet sur le coup de 13h45 à pied d'oeuvre avec Doudou, garé au Pont de l'Alp, à 6km du sommet du Lautaret (lorsque l'on vient de Briançon), dans le but d'emprunter la Via des Aiguillettes du Lauzet.
 
Une VF longue (3h) et facile, ouvertement annoncée pour débutant. Nous sommes assez fatigués, l'aspect "facile" des choses est assez adapté à notre état présent :) Pour ne pas dire rassurant :)
 
La marche d'approche prend du temps (1h), et nous devons demander notre chemin par sûreté car il y a un tout relatif manque de clarté dans les indications.
Les aiguillettes, les voici.
 
P1040894
 
P1130410
 
P1130412
 
P1040900
Qui a dit fatigué ? :)
 
P1040901
 
P1040902
 
P1130417
 
Belle surprise, au moment de se mousquetonner pour la première fois, une trentaine de bouquetins de tout âge, sont là pour nous souhaiter courage !!!
Moment précieux et extraordinaire, longuement apprécié, et capturé à l'excès sur pélicule pixelisée. Su-bli-me !
 
P1040916
 
 P1040915 
 
P1130421
 
 P1130426
 
Et en route, pour cette VF des Aiguillettes du Lauzet, souvent décrite comme une des plus belles de France !
 
P1130430
Le cheminement est assez intelligent, dans le sens où nous enchainons sentiers et vires, avec des passages plus aériens et ferrés (Tracé somme toute dolomotique, de par la logique suivie).
P1130435
 
Tout le début de la VF correspond assez aux descriptifs, dans le sens où elle semble en effet très adaptée pour des débutants, et où l'on pourrait parfaitement envisager d'y accompagner des enfants ! Mais ça ne dure pas, le gaz ne tarde pas à faire son apparation, impossible d'emmener des enfants impressionables ici.
Et puis, il faut bien reconnâitre que la longueur de la VF, pose un sérieux problème d'endurance pour nous deux, impensable donc pour des débutants.
Certes nous avons notre nuit blanche dans les lattes, mais certes nous ne sommes pas sans entraînement. Au bout de 3h c'est officiel, on-en-au-ra-ras-le-bol ! :)
 
Impressionant dévers là-haut (Ce n'est pas notre route), et Doudou sur l'échelle.
 
P1130446
 
Les vues superbes se succèdent ! P1130453
 
La voiture est là, tout à droite.
  
P1040931
 
P1040924
  
 Il y a eu aussi le passage de la "boîte aux lettres", endroit où l'on passe avec une certaine facilité... ou pas :)
 
P1130458
 
 
Déjà fatigué dans cette VF qui semble sans fin, nous constatons de surcroît qu'elle semble très légèrement plus longue que sur nos différents topos. Ceux-ci semblent tous nous montrer que l'on ne monte pas jusqu'au sommet de la dernière Aiguillette, alors que celà semble bien être le cas dans le tracé actuel ! Un de mes topos indique même que le matériel se dégrade fortement à chaque hiver, certains échellons se retrouvant pliés sous le poids de la neige. Je me questionne donc sur l'opportunité à chaque rafraîchissement de la VF, d'en améliorer le tracé ou de l'allonger.
P1130459
Un monticole de roche (Parait-il :)
P1130461
P1130464
Photo que j'adore ci-bas.
 
P1130466
 
 
Courage, bientôt fini :)
 
P1130467
 
Au bout de 3h30, nous sommes au sommet, quelle vue ! C'est sublime, enjoy !!!
Ce cliché de Doudou, est certainement mon meilleur cliché du jour :)
P1130470
P1130472
P1130474
P1130476
 
P1130478
 
Retour par un agréable sentier sans histoire. On ne traîne pas, l'heure se fait tardive.
  
Petites chopes hollandaises (beurk) mais fraîches, bien revigorantes, en début de soirée au refuge de la Halte de Roche-Robert (Nous y avions demandé notre chemin quelques heures plus tôt), avant de redescendre à la voiture en bord de nationale pour y prendre le matériel de couchage, et de remonter en une demi-heure jusqu'à quelques centaines de mètres du refuge, pour y planter nos tentes dans un endroit sélectionné avec soin....
Il parait même que je suis autorisé à vous parler ici du coup de fatigue monstrueux d'un de nous deux, en remontant pour planter la tente ???? (Ce n'est pas de moi que l'on parle, you know it :)
Doudou s'endort rapidement après un sommaire repas, quant à moi je passe bien plus d'une heure à observer la lumière de la lune illuminant notre gigantesque berceau alpin, en faisant papote avec une luciole.
 
Réveillés au petit matin par les cris sans fin d'une marmotte, à 20m des tentes :) On s'en délecte ou l'on déteste. Dans notre groupe de deux, les avis sont partagés : 50 - 50 :)
La charmante bestiole finit par rompre les hostilités et par s'enfuir, à l'audition des mots "Balance-lui une caillasse !!!" :)
On a dormi "par là" (comme disent les locaux :)   What do you mind ? :) Pretty huge don't you think ? :)
P1130493
P1130494
 
Petit déjeuner ROYAL au même refuge de la Halte de Roche-robert, que je recommande fortement, l'accueil y est très sympa :)
P1130503
P1130504
P1130505
P1130507
P1130508
P1130513
Elle restera une des plus belles VF réalisée, en tout cas en terme de décor. Awesome :)
P1040942
Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 20:00

 

Suite et fin de mon article à propos de la VF de Tovière, relatant ma redescente par le Vallon homonyme et de toutes les rencontres que j'y ai fait.

 

Commençons par la seule désagréable..., Ce type venu de Lyon, qui me voit avec tout mon barda, qui m'accoste en me demandant comment avait été la Via. Je lui parle bien sûr de ma fatigue :) En retour de quoi il m'expliqua qu'il l'avait encore fait récemment sans aucun souci, même avec ses fils de 12 ans, me demandant si j'avais pris boisson et nourriture... en en rajoutant beaucoup trop à mon goût. Bref je l'ai trouvé trop vantard.

 

Ma plus belle fierfé personnelle, monsieur, c'est mon humilité.

 

 

Les belles rencontres, elles, se passent de mots :

 

P1110002

 

P1110007

 

P1110016

 

P1110017

 

P1110018

 

P1110020

 

P1110032

 

P1110033

 

P1110049

 

P1110053

 

P1110055

 

P1110061

 

P1110080

 

P1110095

 

 

Après une petite sieste au bord d'un ruisseau, bien à l'écart d'eux, ils sont venus me retrouver...

 

P1110097

 

P1110105

 

P1110110

 

P1110115

 

P1110117

 

 

 

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article