Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 10:32


Ce samedi, pour la première fois depuis 6 ans, les rues de Ragnies replongaient dans l'ambiance du rallye Bianchi ! Le retour !

Le Bianchi, en Thudinie, mais encore plus dans le pays de Beaumont, c'était une institution ! C'est toujours, d'ailleurs :)

En 33 éditions (de 1970 à 2002), il fut une épreuve extrêmement populaire, atteignant son paroxysme au début et au milieu des années 80. La grande époque avec les groupes B, et les Droogmans, Snijers, Duez, Colsoul...

C'était une époque où les cigarettiers investissaient des sommes colossales dans la domaine. Les sponsors de l'époque s'appelaient Belga, Bastos.... Plus tard dans les 90, il y a eu Malrboro, avec Freddy Loix et Bruno Thiry.

Comme nous le rapelle le programme officiel 2008, le Bianchi ce fut :

- Jusque 230 concurrents, plus de 50.000 spectateurs, 1.300 bénévoles

- Des étapes show en plein centre de Charleroi, une étape spéciale de 15km empruntant les chemins bordant les lacs de l'eau d'heure...


Cette casserole là (le rallye), je suis tombé dedans en 1986, j'avais 9 ans. Je n'habitais pas encore Ragnies, mon grand-père de Thuillies m'avait emmené voir une spéciale aux 3 Arbres, à Ragnies justement....

A partir de l'année d'après, j'ai vécu tout celà de manière intensive, le père d'un copain nous emmenant voir çà. Des souvenirs extraordinaires.

D'ailleurs la fameuse spéciale de 15km autour d'un lac du barrage de l'eau d'heure, on y avait été, j'ai encore des photos prises là-bas... C'était 1987.

1985, 1986 et 1987, c'étaient des années extra-ordinaires pour le Bianchi, offrant chaque fois une bataille grandiose entre Snijers, Droogmans et Marc Duez, suivies par des dizaines de milliers de personnes dans les villages autour de Beaumont...

En 86, Droogmans avait devancé Duez pour 2 secondes. En 85, Snijers gagnât de justesse aussi et avec un brin de chance.

A ce temps-là, la RTBF Charleroi diffusait déjà une émission présentée par Paul Fraikin, qui ne s'appelait pas encore Champions, mais qui parlait déjà bien sûr de rallye.

Les émissions de 86, 87, je les connais par coeur, regardées des centaines de fois avec mon frère...

A partir de 88, la qualité s'est considérablement dégradée, pour diverses raisons... pour connaître à nouveau une année exceptionnelle en 98, dernière année en Belgique où les cigarettiers étaient autorisé à faire de la publicité, ils avaient mis le paquet...

Une marque concurrente ayant fait main basse pour une publicité exclusive sur les 3 grands rallyes de Belgique du moment (Spa / Ypres / Condroz), Marlboro mit lui le paquet sur tous les autres rallye D1 de l'époque, dont le Bianchi.

Marlboro faisait déjà rouler Freddy Loix, cette année là sur la fabuleuse Toyota Corola WRC sur laquelle il faillit gagner le Portugal et la Catalogne.

En engageant Loix sur tous les rallyes qu'ils pouvaient sponsorisé en Belgique en 98, dont le Bianchi, Marlboro fit à cette occasion l'effort d'y engager également, sur une voiture identique, un pilote finlandais quasi inconnu, qui s'était juste distingué cette année là, pour avoir occupé brièvement la tête du 1000 lacs en Finlande : Marcus Gronholm ! Futur double champion du monde (2000 et 2002).

Les photos de Loix et de Gronholm au cimetière de Ragnies, je les chéris :)

En 2008, le Bianchi renait de ses cendres sous l'impulsion de (paraît-il) quelques-uns de ses membres fondateurs, et sous forme ici d'un rallye historique, réservé aux véhicules de plus de 20 ans.

Pas grand chose de légendaire cette fois-ci, vous me direz, certes non, mais tout est une question de nostalgie et d'ambiance (Aaaah ces spéciales légendaires : Renlies, Strée, Froidchapelle/Le Trèfle, Leval, Ragnies, Thirimont, Sivry, Rance, Sautin, Ry de Fromont, Ham-sur-heure, ...).

L'ambiance, surtout pour les spéciales nocturnes, car une fois le soleil couché, le son résonne 3 fois plus... Placé sur la spéciale, vous entendez le son de 3 ou 4 voitures différentes sur le village, les phares dans la nuit, les plaquettes de freins surchauffées et rouges dans la nuit, les flammes qui sortent des pots d'échapemment.... :) De toutes ces spéciales de la grande époque, 2 sont réssuscitées cette année, sur les 5 du programme, il s'agit de Thirimont et Ragnies.

L'occasion de prendre quelques clichés très sympas...

Et petite précision, en Historique : Pas de reconnaissances, c'est parcours secret (tout est relatif, puisqu'ils empruntent une partie des spéciales de la grande époque) ! Donc au premier passage, çà rigole sévère :)








































Le showman du w-e, Laurent Molle (jamais entendu parler).




La M3 aux couleurs de Snijers de 88 et/ou 89. Avec la pub savamment recoupée en "Rastos" puisque forbidden.







Monsieur l'échevin des sports de la ville de Stavelot Jean Pierre Van de Wauver dans ses oeuvres.



Bardaf, c'est l'embardée.



Mon souvenir de 1987 avec Marc Duez sur une BMW M3 est très fidèle à la réalité : Une M3, çà gueule :)






Un CP en pleine spéciale, voilà qui est pour le moins... étonnant :) Et trop comique :)
Ils doivent marquer l'arrêt et faire estampiler leur carnet de route.
Le genre de choses que l'on ne peut bien sûr se permettre qu'en Historique...



Raaaah, la nuit !!! Le son des moteurs, les flashs qui sortent des pots d'échapemment... Bien sûr, mon petit appareil HP montre ses limites en ce qui concerne l'image en nocturne... mais pour le son, il s'en est toujours très bien sorti :)

 

Et voir http://www.bianchirally.be/

Partager cet article

Repost 0
Published by gore - dans Rallye
commenter cet article

commentaires