Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2022 5 18 /11 /novembre /2022 19:31

Z

 

coéfficient
épingle 4 x 4
Les 35 secondes (course gagnée...).


Après avoir introduit mon sujet par divers articles ces derniers mois (ici, ici et ici), voici enfin l'article parlant du rallye qui est pour moi la base de tout : Le Bianchi 86.

Commençons ce périple dans le temps et dans mon enfance, par le reportage RTBF de l'époque, réalisé par les mêmes personnes qui produiront l'émission Champion's quelques années plus tard (0).

[Vidéo]

Une époque en or, où les mots récession économique n'existaient pas. Quand on voit qu'il pouvait y avoir 238 équipages au départ en 1984... les gens étaient moins dans la dèche qu'aujourd'hui, je pense... (1)

C'est aussi la dernière année des groupes B, monstres de 400 chevaux, bannis dès l'année suivante. Une époque où il n'était pas utopique de vouloir dessiner une spéciale dans le centre d'une grande ville (Charleroi), ni non plus tracer une spéciale le long d'un des lacs des Barrages de l'Eau d'heure, ni quelques années auparavant, de carrément faire une spéciale sur le chantier des Barrages de l'Eau d'heure en construction...


J'ai tellement regardé ce reportage au fil des années, souvent avec mon frère, que je suis sûr d'une chose : Ce cher Paul a fait son récit... en une seule et unique prise. D'où les nombreuses petites erreurs et les nombreux petits problèmes sonores (on distingue à peine la traduction de l'interview d'Andervang (min); il parle encore en voix-off quand défilent déjà certaines interviews, comme celle de Soulet qui parle de la 6° place (min)) etc...

La phrase "à Biesmes-sous-Thuin sur la place de Ragnies" est bien sûr un non sens. Ragnies, ce n'est pas Biesmes-sous-Thuin, ce sont 2 localités différentes... qui partaig(ai)ent une même spéciale.

Le son dans l'unique caméra embarquée... est naze, on est d'accord. Au lieu d'y mixer le son d'une autre prise (à savoir celle de son 1° passage sur l'esplanade du palais des expositions, tendez l'oreille), ils auraient mieux fait de juste mettre la musique ou rien du tout, mais bon.

La spéciale dans le centre de Charleroi, de nuit ou de jour, même avec un son de naze : CA LE FAIT ! :)


Froidchapelle : Même si j'y vais régulièrement rouler (2), je n'ai que très récemment exploré les endroits exploités par la spéciale, et ma conclusion est simple : C'est la plus belle spéciale de Belgique :) Et ce n'est pas du chauvinisme, puisque je ne suis pas du tout de ce coin-là.

Froidchapelle, c'est surtout le fameux "Trèfle des Ahmed" (orthographe ?), 3 boucles qui reviennent pratiquement au même endroit c'est à dire 3 lieux séparés l'un de l'autre de 100m, dans une région boisée et très valonnée (en vélo, je vous assure que çà grimpe), c'est absolumment splendide. Les caméramen de la RTBF à l'époque ne s'y était pas trompé : Ils filmèrent exclusivement les 3 lieux dont je viens de parler.




Le tracé repris sur mon illustration est celui visible depuis la dernière caméra embarquée avec Guy Hendrix (min), dans le cercle se trouvent 3 les carrefours en question.

min : Remarquez dans les propos de l'organisateur qu'il sait déjà que les Groupe B sont bannies à partir de 1987 (nous sommes début septembre et la décision a été prise par la FIA vers mai ou juin, mais je peux me tromper et je n'ai pas envie de vérifier :)


min : Remarquez le volant à droite sur la Metro.


Les images dans "le fond de la descente du Ry de Fromont" (min), et la pluie qui commence à tomber, c'est succulent. Même si l'on constate à nouveau, une certaine inconscience (très caractéristique de l'époque) concernant certains spectateurs placés dans l'échappatoire, ou également la tenue du copilote dans le crash le plus violent... (il est en pull !).
Ce carrefour qu'il cite, je l'ai bien sûr récemment recherché (2), et j'ai eu du mal à le trouver...  C'est en fait sur la localité de Montbliard, juste à la limite avec Sautin.

On ne s'en rend finalement pas très compte, mais la descente... est assez pentue (6% ! C'est bien connu, la vidéo écrase les reliefs...).

Pourcentage de pente qui peut expliquer la maladresse de certains... :)
Aujourd'hui les vieux poteaux en bois ont disparus, remplacés par des neufs en béton... et il n'y plus de poteau du tout dans le fossé à l'extérieur du virage.
Remarquez que Marc Duez passe au Ry de Fromont avec un aileron avant abîmé. Dans les passages suivants, on le voit avec un aileron de remplacement blanc immaculé.

A la recherche de ce virage, j'ai découvert par hasard le passage dans le centre de Sautin, au pied de l'église (min), et aussi le carrefour de la "gare de Sivry" que l'on voit tout à la fin, en nocturne (3). J'ai chaque fois un flash en passant en vélo pour la première fois dans des endroits comme ceux-là, vus des centaines de fois en vidéo...


min : Remarquez le capot avant de la RS200 d'Andervang. Après l'avoir perdu dans la nuit (min) et sans capot de rechange, ils avaient "emprunter" un capot Belga Team, identique à celui de Droogmans... :) Judicieux choix de couleur les gars :) 

min : L'interview de Willy Lux dans la Metro 6R4, c'est sur la place de Gozée (4). A la portière de gauche ? Et bien oui, pour rappel le volant est à droite sur la Metro...


La spéciale de Ragnies est une des 3 grandes classiques que je connais le mieux, avec Thirimont et Leval, à cause de leur proximité. Des passages spectaculaires, elles en comportent des tonnes, citons l'ancien passage à niveau de Biesmes-sous-Thuin (min, paix à âme, il a été démonté il y a 10 ou 15 ans. Remarquez ces spectateurs vraiment stupides...), la place de Ragnies (min, toujours très spectaculaire), les 3 arbres (voir mes photos ci-bas), le Petit soldat à Thirimont (min, où il y a toujours qqchose à voir, surtout sous la pluie), l'épingle du bas de la rue Valentin à Leval (pas d'image malheureusement), ainsi que le S du Chateau Jacquet (min)   (5).


Lors de la résurection du Bianchi en 2008 (voir ici mon article), des 3 spéciales classiques revisitées (auxquelles on a ajouté 2 inédites), Ragnies et Thirimont étaient de la partie. Nostalgie, nostalgie...

 

Mes misérables photos prises aux 3 arbres :) Si vous avez lu l'article Bianchi 2008, vous savez déjà que j'avais 9 ans, et que c'est mon gd-père qui m'y avait conduit !





Par contre les photos sur la place du manège, je n'ai aucun souvenir de qui a bien pu m'emmener là-bas...

 




Et pour finir, une petite photo spéciale pour les Beaumontois : La voiture à Benny Collinet :) La grand-mère d'Antoine m'a récemment fait part de son bref passage dans le baquet de droite de cette monture, le temps d'une spéciale de Ragnies et d'un frein à main (parait-il) qui l'ont définitivement convaincue de ne plus jamais mettre un pied dans ces engins du diable ::::::))))))))))))))))))))))))))))))

Il avait été la chercher à Chambéry, parait-il... Motivé !




C'est fini pour aujourd'hui, prochain épisode : Le Bianchi 87 :) Pour un nouveau affrontement de haute lutte, entre Duez et Droogmans, mais pas à armes égales cette fois-ci...



Notes :
(0) Le but premier de Champion's était de suivre l'évolution de Bruno Thiry et Stéphane Prévot, qui commençaient à faire leur place en mondial. C'est pour cette même raison que le générique de Champion's était une caméra embarquée d'eux (au Monte-Carlo, accessoirement).
(1) Tout est relatif. Cet article a été écrit début septembre. Quand on voit que le Condroz 2008 début novembre, a accepté 211 équipages au départ cette année... Il s'agit de la première fois depuis au moins 10 ans qu'ils sont aussi nombreux,  il n'y a pas de crise pour le rallye...

(2) En vélo
(3) Qui se trouve à 20 mètres du Ravel 109
(4) Sûr à 99,9%
(5) Du nom de l'aviateur pionnier qui y a habité, auteur de la première victoire aérienne de la Belgique en avril 1915, et qui fut en mars 1917 désigné pour emmener le Roi Albert pour son baptême de l'air au-dessus de la région de l'Yser. Voir son histoire ici).

Partager cet article
Repost0

commentaires