Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 11:00

 

En route vers de nouvelles aventures.

 

2011-07-Bettieres-1 6959

 

Après la Via de la cascade en matinée, nous voici à  Rosuel (et non pas Roswell et les petits hommes verts, rassurez-vous :)   pour la Via des Bèttières !

Longue route depuis Pralognan... et splendide pic-nic avant de commencer, avec cette vue-ci :

 

P1090285

 

Une fois restauré, et après avoir fait connaissance d'un adorable toutou, au boulot :) La Via est composée de 3 tronçons bien distincts, les 2 premiers classés AD, le dernier classé D+.

Avec Doudou l'année dernière, j'avais emprunté les 2 premiers tronçons, et avais déclaré forfait pour le dernier, épuisé.

Le début ne pose aucun problème, ce n'est pas vraiment vertical mais plutôt "applati". Aucun soucis particulier. On atteint le premier échappatoire, on en profite pour encore et toujours, boire, manger et remettre de la crème solaire. Il fait une chaleur torride, ça tape !

 

P1090288

 

2011-07-Bettieres-1 6993

 

2011-07-Bettieres-1 7000

 

2011-07-Bettieres-1 7004

 

2011-07-Bettieres-1 7011

 

 

 

P1090291

 

P1090295

 

La 2° partie commence par un très haut et très vertical pilier. Gaet est impressioné, je le motive, tout va bien se passer. Gauthier qui chemine en général plus vite que nous, décide de patienter ici que l'on soit tout en haut, pour le plaisir de prendre des photos de nous au sommet du pilier (ça le fait !) et ensuite pour le plaisir de pouvoir monter à son rythme, rapide, à notre rencontre.

Gaet a du mordre sur sa chique, il n'aime pas quand c'est trop vertical au point qu'il se passe volontiers de pause dans des endroits pareils. Pourtant c'est splendide, la verticalité des choses m'émerveille au plus haut point :) Je savoure :)

 

2011-07-Bettieres-1 7036

 

2011-07-Bettieres-1 7041

 

2011-07-Bettieres-1 7043

 

2011-07-Bettieres-1 7052

 

Avec le grand angle (en 18?) ça donne ceci :)

 

2011-07-Bettieres-1 7055

 

Nous voici sur la crête du pilier. De fortes rafales nous déséquilibrent un peu. Un dernier petit pont népalais de rien du tout (la routine), et nous voici sur le sentier câblé reliant la 2° partie de la 3°.

 

P1090296

 

P1090299

 

P1090300

 

P1090302

 

P1090303

 

Ici je sens l'embrouille. J'ai les biceps en compote (2° Via ferrata de la journée !). Ce dernier passage, ce dernier tiers, classé D+, est surtout agrémenté dans la documentation du cryptogramme indiquant un sérieux dévers ! Mais je veux terminer cette Via. En 2011, je dois finir toutes les Via commencées en 2010 :) La Roc du vent, comme celle-ci :)

J'emprunte la dégaine de Gaet pour disposer d'une 2°, pour allonger les possibilités pour se vacher.
Gaet lui n'en a plus besoin, puisqu'il emprunte ici l'échappatoire. Cette Via est une belle victoire pour lui, vu le caractère très aérien de ce qu'on vient de franchir, et au vu aussi de son mollet blessé ! Bravo Gaet, tu as été admirable pendant 4 jours :)

 

Dans l'article de la Via du Roc du vent, j'avais décrit le passage le plus impressionant jamais rencontré, ce fameux pont népalais de 19m. Ici, je vais pouvoir vous décrire le passage le plus dur et physique !

Au terme d'un facile sentier cablé, nous voici sur la petite vire où débute ce 3° et dernier tronçon de la Via. Un coup d'oeil, en effet, ça va être coton, le dévers débute directement et paraît long, étalé qu'il est sur 5 ou 6 ou 7 manoeuvres de mousquetonnage ! Ouïlle les bras !

Je passe premier et m'applique. Chaque mousquetonnage est un supplice, il faut lâcher une main pour s'occuper des mousquetons, tandis que pour l'autre, je passe mon bras de part en part de l'échellon métallique et viens placer celui-ci dans le creux de mon coude, pour limiter l'effort du biceps. Et c'est évidemment dans ces moments là, que les mousquetons ne tiennent pas en place, se rebellent, vous glissent des doigts, et que vous devez aller les rechercher, toujours dans cette position inconfortable et douloureuse qui se prolonge.

Après 3 ou 4 mousquetonnages, il faut se rendre à l'évidence, je n'en peux plus, je dois me vacher et reposer mes bras. Ma dégaine est déjà en place sur l'anneau de mon baudrier, mais elle trop courte pour atteindre l'échellon le plus proche et le plus logique. Je saisis la dégaine de Gaet, la clipse sur l'échellon, et vient clipser à son tour ma propre dégaine sur la sienne. Raaaaah oui, ça fait du bien :) Je m'assieds dans mon baudrier, m'installe et ose à peine lâcher les 2 bras en même temps. C'est toujours flippant de lâcher les 2 mains en même temps, même si mon esprit cartésien sait très bien que tout ce matériel peut soutenir plusieurs dizaines de fois mon poids !

C'est la première fois dans ma courte expérience des Via, que je dois me vacher pour me reposer. Celà m'était déjà arrivé pour faire des photos, mais jamais encore par nécessité impérieuse.

Je relache les bras, l'un après l'autre, puis les 2 en même temps après 2 ou 3 min. Heureusement je ne gêne pas Gauthier, qui attend sagement sur la petite vire que je franchisse le passage délicat.

Puis je prends mon courage à 2 mains (C'est le cas de le dire :)  me relance, déclipse les dégaines et termine ce dévers difficile et physique après encore 2 ou 3 manoeuvres de mousquetonnage, pour atteindre un endroit tout simplement vertical, où une posture bien droite vient soulager tous mes muscles. Dans cette position "confortable", les 2 pieds sur un échellon métallique, je m'installe pour suivre la progression de Gauthier. Malgré qu'il est plus costaud que moi, il devra aussi passer par la case "se vacher". Dur dur :)

Dans la foulée, le dernier passage est du caviar... De trop nombreux échellons équipent cet endroit. Je n'en toucherai pas un seul jusqu'au sommet, la roche comportant de très faciles prises de doigts et de pieds, je prends confiance... et beaucoup de plaisir :) C'est la première fois que j'éprouve de réelles sensations d'alpinisme pur ! Merveilleux :)

 

Le sommet...

 

P1090312

 

... et la redescente câblée.  

 

2011-07-Bettieres-1 7079

 

Très belle Via, génial moment !

Partager cet article

Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article

commentaires