Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 14:01

... à la tour Salamandre, à Beaumont.




Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 08:44

Petite reconnaissance à Monthermé ces jours-ci, pour la première fois depuis 7 mois, c'est long :)

Les 2 points principaux de mon programme, découvrir 2 endroits particuliers, très particuliers, auprès desquels je suis passé des dizaines de fois... sans vraiment les remarquer.

Tout d'abord, le village abandonné de la Dauphiné, et la côte du facteur.
Ici http://www.geocaching.com/seek/cache_details.aspx?guid=35ae3f0e-379e-4913-adc8-41bb0883ce6d
on peut lire :

"
La Dauphinée est aujourd'hui un hameau en ruines envahi par la végétation, mais, autrefois, il était habité par plusieurs familles dont la famille Bourguignon qui, elle, était spécialisée dans la menuiserie. Ses membres étaient réputés pour fabriquer des meubles en chêne de très bonne qualité. Le village se dépeupla peu à peu, et le dernier de ses habitants, le fameux père Bourguignon se sentant un peu seul dans ce hameau, s'abonna au petit Ardennais (journal de l'époque), pour avoir des nouvelles tous les jours, mais surtout avoir la visite du facteur. A cette époque, celui-ci n'avait ni automobile, ni mobylette. Ce brave facteur dut tous les jours, jusqu'à la mort du père Bourguignon, monter à pieds cette côte appelée désormais la côte du facteur. La plupart de ces maisons étaient construites en schiste (roche du sous-sol de la région) et en chêne que l'on trouvait à proximité. Pour les maisons plus récentes, les constructeurs ont fait venir des pierres de Dom-le-Mesnil pour les encadrements de portes et de fenêtres.
"

Un endroit magique...



Point de photo exceptionnelle à vous montrer, vu les conditions climatiques ce jour-là (pluie abondante).


2ème point de mon programme, encore plus majestueux, encore plus magique... il s'agit des ruines d'un château médiéval, appelé Chateau de Linchamps.

Comme pour la Dauphiné, ce sont des geocaches qui ont attirés mon attention dessus.
( http://www.geocaching.com/seek/cache_details.aspx?guid=4cbc477b-3a8a-44dc-90a6-3d9e807cf53f )
Et pourtant, le chateau, je suis passé 20m en contre-bas 30 ou 40 fois... sans à peine le remarquer.

Ici le soleil a bien voulu montrer son nez un très bref instant (juste au bon moment, quand j'atteignais le sommet, çà c'est sympa :)




Faîtage d'un toit, taillé dans la roche il y a 4 ou 5 siècles, sur un gigantesque éperon rocheux servant de base à l'antique donjon disparu. On devine encore des traces de maçonnerie au sommet, là où des arbustes poussent.




Bref passage souterrain.




C'est pas le moment de glisser (facile à dire avec les chaussures de VTT et les cales).




Ici non plus, faut pas glisser :) La roche n'est pas très pratiquable, mouillée comme elle l'est. Mais comme c'est le point culminant j'ai voulu l'approcher au plus près. La roche est taillée pour abriter un canon. Une autre canonière est encore bien visible un peu plus bas.




Je possède une carte postale ancienne du lieu, oblitérée en 1908 ou 1909 (100 ans !). On y voit bien la "Chaise de la Fileuse" (ma photo précédente), où la légende nous raconte que la dernière châtelaine de Linchamps apparaissait sur cette roche, il n'y a pas plus de 40 années, toutes les nuits, et faisait tourner son rouet sans aucun bruit".
Une autre partie de légende, nous indique aussi que quand elle se levait, elle poussait quelques pierres qui tombaient dans la Semoy, comme si elle voulait faire disparaître tout vestige de son ancienne demeure.



Dans l'étude passionante d'un archéologue à propos de ce site ( http://mosa.ouvaton.org/linchamps.html ), on peut lire :

"
De l'autre côté, un escalier rudimentaire ouvre la voie au bastion Nord auquel conduit une longue montée de 45 mètres sur une pente de 15%. Ici se trouve la partie la plus escarpée du site.
Elle se caractérise par une arête rocheuse qui se termine au Nord sur une faille. De part et d'autre, la pente du terrain est forte et à l'Est un alignement de roches renforce la capacité défensive des lieux.

"

Fort bien, mais on remarque en fait sur la carte postale un alignement à l'est (à droite) mais aussi un alignement à gauche ! Disparu de nos jours... La faute à la dernière châtelaine ?



Petite photo prise il y a longtemps depuis la rive opposée de la Semoy, pour donner une meilleure perspective du site :

On discerne le point culminant du château, juste avant la tâche plus verte sur l'arrête en face de nous.
Le site s'étend jusqu'à 200m en notre direction (la photo réduite par overblog, empêche quasi de situer la "Chaise la fileuse', le point culminant).




Repost 0
Published by gore - dans VTT
commenter cet article
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 14:35

Hum, j'ai pas trop envie d'y rentrer dans ce bois...




Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 23:34



Les Hospices de Beaune, lieu de tournage d'une scène culte de la Grande Vadrouille...

Là, dans le lit n°2, ont été tournés les fameuses répliques :
<La mère supérieure s'adressant à Big Moustache, alitté>
"Vous aimez bien tout ce qui est bon ? ... C'EST TRES MAUVAIS !"  :::::)))))))))))))))))))))))))















Et chance extraordinaire, au terme de ma visite complète des Hospices, de pouvoir revenir une 2° fois dans cette grande pièce (la salle des "pôvres") et d'y être seul ! (les visites étant quasi finies, j'ai dû rentrer par la sortie ! :)
Grand moment de quiétude... pour repasser mille fois la scène dans ma tête :)



Par contre, un peu décevant que de toute la visite, le tournage n'est cité qu'une seule fois... et encore, de manière anecdotique. Dans la ville, c'est un peux mieux :)



Je n'ai pas eu le temps de visiter le village de Meursault, tout proche. Mais là aussi, le souvenir du tournage il y a 43 ans est plutôt vivace, jugez plutôt.


Grand moment pour moi, en tout cas :)



Repost 0
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 10:45

8 août. Après avoir passé 28 des dernières 38 nuits, loin de chez moi dans différents coins de France (et une en Gaume), il est grand temps de se reposer un peu et de publier quelques articles sur ce blog :)

Commençons donc par quelques clichés... décalés :)

Celle-ci, elle est terriiippppp :)
(Nantes, le 6 juillet).





On a trouvé le fan club ! (Bjour Juan, çà va ? :)
(Avignon, le 5 août).





Promotion petit budget, "efficace".
(Avignon, le 5 août).





Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple (ou quand on veut être fainéant :)
(Avignon, le 5 août).





Hum, non merci sans façon, n'insistez-pas, je n'en ferai rien, je vous assure, je suis au régime...
(Saint-Rémy-de-Provence, le 5 août).





Aurions-nous trouver le repère des Calinours ? (Le Paradours, pour les initiés...).
(Maussane, le 6 août).





Unique au monde : Dans les Pyrénées orientales, à la sortie d'un chemin très montagnard, très escarpé, très lent, nous finissons par atteindre la vallée, et nous nous mettons à la recherche de la nationale tout proche. Le copain dans la voiture devant nous avait un GPS, et le GPS a toujours raison, c'est bien connu.
A la sortie du village de Bouleternère (où ? :)  le GPS nous fait prendre une route étroite qui traverse le patelin (faut pas croiser une autre voiture, sinon c'est une belle marche arrière en perspective). On sort du patelin, on roule 2 bornes, on voit la nationale au loin, et PAF, on tombe sur çà, unique au monde... Impossible de passer, trop dangereux, et la nationale est là, à 50m... Demi-tour donc... Frustrant, merci le GPS :)
(Bouleternère, le 16 juillet).



Repost 0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 10:43

Lorsque je suis parti vers les Pyrénées, comme je descendais seul en voiture, je m'étais mis en tête de faire un (très léger) détour via le Mont Ventoux, pour terminer un tour balisé VTT balèze entamé il y a 2 ans, et interrompu car... j'avais perdu ma veste, j'avais du faire demi-tour.

A minuit dans la nuit du 8 au 9 juillet, me voici en route, via Couvin, Charleville, Reims, etc. Petite pause dodo de 5 à 6h30 vers Dijon.
Vers 12h30 je suis à pied d'oeuvre au pied du Ventoux, juste à côté du village de Brantes (67 habitants :) et en avant !





Il fait caniculaire ici (dans les 30°).
Au programme, atteindre le village de Sault par la route (un des 3 villages à partir desquels on peut gravir le Ventoux) pour faire une partie de l'ascension par la route, et un peu avant le chalet Reynard, quitter la route à l'endroit précis où l'on croise le balisé que j'ai abandonné il y a 2 ans.

Au tout début de mon tour, je croise les très jolis patelins de Reilhanette et de Montbrun-les-bains.

Me voici à Sault, une vue extraordinaire...








... et une concentration de cyclistes au m² unique au monde :)





Pas vraiment de surprise pendant cette ascension, la seule des 3 où je n'avais jamais mis les pieds. La pente est toujours stable, jamais rien d'exagéré. Donc à priori, il s'agit de la plus facile des 3.





300m de dénivellé avant le chalet Reynard, je quitte la départementale car j'ai récupéré le balisé. çà monte encore pas mal, encore sur du tarmac, pendant encore des km, avant de rentrer dans le bois. Normalement à partir de cet endroit, c'est du caviar, des belles descentes extraordinaires juqu'à la voiture (c'est l'info que m'avait donné un autre VTTiste il y a 2 ans, celui-là même qui avait ramassé cette fameuse veste perdue !).
A ma grande déception, toute cette descente n'est qu'une... pure daube, c'est absolument nul, c'est un boulevard de 3km de large, remplit de caillasse... Quand je pense qu'au tout début de la descente, j'ai vu sur ma droite le départ d'un single à priori extraordinaire... que je n'ai pas pris, car j'ai fait confiance à l'avis de cette personne qui m'avait tant vanté les mérites de cette descente balisée (il était Marseillais, ceci explique peut-être celà...).

Heureusement, la vue extraordinaire vers le nord, justifie l'effort :)
En fait, je suis garé là dans le fond :)





3h30 d'effort, par plus de 30°, l'air de rien, çà laisse des traces :) J'ai pas bonne mine, mais c'est peut-être dû à l'exaspération de la descente de m.... :)














Je pense que je n'essayerai plus jamais le Ventoux... en VTT, mais bien en route, c'est bien plus qualitatif je pense.
Vers 16h30, je suis de retour à la bagnole, légèrement "crampé" le gore :) C'est l'effet de la chaleur, çà...

Ensuite, en route, car le trajet est encore long jusque La Quère ! Que j'atteindrai, d'une traite, vers 21h30, après avoir assité aux environs de Montpellier, dans une aire de repos, à un départ de feu de forêt, qui faisait déjà un bon 10m de large, et qui commencait à gravir la colline derrière ! Pas glop ! Impressionant... et j'ai oublié d'en prendre une photo. Il parait qu'on en a parlé dans la presse le lendemain...

Repost 0
Published by gore - dans VTT
commenter cet article
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 21:24

Ce dimanche 12 juillet, en prélude à une rando plus conséquente le lendemain, je m'élance dans un petit galop d'essai de 3h, pour aller voir les Tours de Cabrens. En fait, 2 tours en bon état (rénovées) et quelques murs d'un château en ruine, datant du 9° et 11° siècle, et nichés à 1326m d'altitude.

On peut démarrer cette rando à partir du village de Serralongue, mais je choisis de légèrement raccourcir mon trajet pédestre, en allant me garer au parking le plus proche (à 930m)... pour lequel j'ai dû emprunté un chemin disons... chaotique :)
Des ornières énormes, de la grosse caillasse partout... Bref, 3km en 1° vitesse :)

Vue plongeante sur Serralongue.





Au début, çà ressemble fort à chez nous...





C'est çà la particularité des Pyrénées Orientales, le décor change tout le temps,
çà peut ressembler à la Belgique, à la Drôme quand on marche dans la caillasse, aux Alpes, aux Asturies pour l'aspect très verdoyant de sa moyenne montagne dû à la mer ou l'océan tout proche, selon le cas.


Après un trajet sans problème, j'atteins assez vite la première tour, "La Tour Nord" ou "Tour à signaux".





En excellent état, et visitable à la condition d'avoir... demandé la clé la Mairie ! :) Ils auraient pu l'écrire quelque part au niveau du parking, quand même...
Un grand panneau explicatif nous donne des détails sur les 3 bâtisses, au détail près qu'étant rédigé exclusivement en Français, il est tagué par de nombreuses inscriptions en Catalan, râlant bien sûr de l'exclusivité de la langue employée. On se croirait à Overijse ou Rhode-Saint-Genèse... ! Ce genre de tag pro-Catalan est très fréquent dans la région, si par hasard un affichage public en Français n'a pas son homologue en Catalan... il est dégradé. Par contre un affichage dans les 2 langues (comme les panneaux d'entrée de localité, tous bilingues) sera toujours respecté.

Entre chacune des 3 constructions, on redescend d'une cinquentaine de mètres.

Vue entre la Tour Nord et le Tour Médiane.





La Tour Médiane, non visitable (pas de porte d'entrée en fait, c'est pratique :)





Vue depuis la Tour Médiane, vers les vestiges du château (paraît-il détruit par Vauban).





Reste de fortifications, au pied de la Tour Médiane.





Et ensuite, on grimpe sur le promontoire du château. Il faut un peu s'aider des mains, je ne serais pas fier de passer par là un jour de pluie, vu le trou sur ma gauche pendant quelques instants...

De là, vue imprenable sur la Tour médiane, et les sommets à l'horizon.





Ce mur d'enceinte ne tient plus que par miracle...





N'étant pas parti particulièrement tôt (16h) je jette un bref coup d'oeil à la table d'orientation, et je m'en retourne, par un autre sentier qui me ramène à la voiture, sentier très pentu, qui met à mal mes genoux fragiles. Dans mon esprit se mélangent la grosse pensée de me procurer des bâtons de marche, et diverses réflexions et questions sur ma grosse rando du lendemain, que je n'ai pas encore décidé d'ailleurs ! Mais ceci est une autre histoire.





Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 22:31

Il y a quelques jours...



Repost 0
Published by gore - dans Montagne
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 18:30


Repost 0
Published by gore - dans Batterie
commenter cet article
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 13:51

Oufti, il fait chaud dans le sud, faudrait pas se laisser déshydrater...



PS Si je dis oufti, c'est parce que je viens de passer 10 jours dans les Pyrénées orientales, avec beaucoup de bastognards et quelques liégeois ! Dur :)
Repost 0